Comment convaincre un recruteur quand on n’a jamais travaillé ?

Vous recherchez votre premier emploi et vous sentez que votre manque d’expérience vous pénalise ? Vous vous dîtes qu’il suffirait qu’une seule entreprise vous laisse une chance pour que vous ayez enfin une première expérience ? Vous souhaiteriez trouver les arguments qui vous permettraient au moins d’obtenir un entretien ?

Peut-être avez-vous trouvé des formules percutantes pour attirer l’attention du recruteur comme « J’ai toutes les compétences pour ce poste », « Je saurai me montrer à la hauteur de vos attentes », « Je suis motivé, sérieux et dynamique ». Peut-être avez-vous ajouté une expérience sur votre CV pour faire penser au recruteur que vous avez déjà travaillé. Ou peut-être avez-vous essayé la sincérité en expliquant ce qui s’est passé dans votre vie personnelle pour que vous n’ayez aucune expérience professionnelle à ce jour.

J’ai accompagné des personnes qui ont essayé ces solutions et je peux vous dire qu’elles ne leur ont pas permis d’accéder à l’emploi. En effet, les recruteurs savent détecter les fausses informations. Il leur suffit de questionner le candidat sur le poste, l’aspect technique du métier ou encore l’entreprise pour qu’il ne sache pas répondre : chose improbable si l’expérience mentionnée a réellement été exercée.

De plus, les recruteurs s’intéressent à des aspects concrets de votre profil professionnel pour déterminer avant tout si vous saurez exercer le métier visé. Ils veulent donc entendre parler de votre connaissance du métier et de compétences techniques plus que de votre histoire personnelle.

De la même manière, les mots comme « sérieux », « dynamique » ou les phrases telles que « J’ai toutes les compétences pour ce poste » sont des généralités qui ne précisent pas et ne prouvent pas ce que vous savez faire : ce ne sont donc pas des arguments pertinents.

Plus qu’une fausse expérience ou des phrases bien faites, il vous faut des arguments concrets et en lien avec le métier. Pour convaincre un recruteur quand on n’a jamais travaillé, je vais vous expliquer deux méthodes simples et à la portée de tous:

  • savoir parler du métier
  • savoir parler de l’entreprise.

Savoir parler du métier

S’il n’est pas possible de développer une expérience sans aller sur le terrain professionnel, il est en revanche tout à fait possible d’obtenir des connaissances et informations sur un métier sans l’exercer. Mais cela implique de prendre du temps pour se renseigner.

Ces informations que vous allez regrouper, retenir et utiliser dans votre candidature vont démontrer votre intérêt pour le poste et donc votre motivation. Car en effet, il ne sert à rien de dire que vous êtes motivé pour le poste, il faut le prouver.

Plusieurs informations vous sont nécessaires pour mieux connaître un métier avant de postuler :

  • une description du poste
  • les missions confiées
  • les compétences nécessaires
  • les conditions de travail.

Certaines de ces informations figureront déjà dans l’offre de l’emploi. Mais si cela suffisait, vous auriez déjà du travail. Alors il vous faut aller plus loin pour bien comprendre les attentes du recruteur et ainsi le convaincre.

Et pour bien cerner un métier, je vous conseille de lire sa fiche métier. Vous y trouverez toutes les informations nécessaires pour comprendre le travail à effectuer, le profil recherché, les conditions d’exercice du métier et les perspectives d’évolution.

Je vous conseille également les vidéos témoignages. Beaucoup sont réalisées par des professionnels du métier qui racontent leur quotidien, qui expliquent en quoi consiste leur travail lors d’une journée type. Ces professionnels s’expriment souvent simplement, ce qui permet de les comprendre facilement même si l’on ne connaît pas leur métier. En plus, ils donnent leur point de vue sur les aspects positifs et négatifs de leur métier. Ces informations vous seront très utiles car savoir parler des avantages et inconvénients d’un métier prouve que l’on s’est bien renseigné.

Pour aller encore plus loin dans votre connaissance du métier pour lequel vous postulé, un moyen simple mais très efficace est de réaliser une enquête métier. Il s’agit simplement de poser des questions à une personne qui exerce le métier qui vous intéresse. Pour cela, ce n’est pas nécessaire de connaître personnellement quelqu’un qui fait ce métier. Il vous suffit d’aller sur le lieu de travail de cette personne et d’expliquer votre démarche. Vous pouvez dire par exemple:

« Bonjour, votre métier m’intéresse. J’aimerais l’exercer mais je ne le connais pas bien. Est-ce que je peux vous poser quelques questions ? »

Concernant les questions à poser, elles doivent être claires, simples et cibler les informations dont vous avez le plus besoins:

  • Pouvez-vous me décrire une journée de travail ?
  • Quelles sont vos conditions de travail ? (horaires, déplacements…)
  • Qu’est-ce qui est facile et difficile dans votre métier ?
  • Quels conseils pourriez-vous me donner pour arriver à faire ce métier ?

Savoir parler de l’entreprise

L’objectif d’un entretien est de convaincre et pour convaincre, il faut des arguments mais il faut aussi faire la différence. Se démarquer c’est montrer quelque chose en plus, dire quelque chose que les autres candidats n’auront pas mentionné. Cette différence, vous pouvez la faire en vous renseignant également sur l’entreprise.

Si beaucoup de candidats savent parler du poste, peu en revanche expliquent ce qui les amène à postuler dans l’entreprise où l’entretien a lieu. Rien d’étonnant puisque la plupart des candidats choisissent un métier, pas une entreprise.

Cela dit, vous renseigner sur l’entreprise va vous permettre d’identifier les atouts qu’elle comporte pour vous. Ca peut être sa notoriété, sa présence au niveau national ou international, les perspectives d’évolution ou encore les valeurs défendues par l’entreprise.

Comment vous renseigner sur l’entreprise ? Simplement en tapant son nom sur internet. Beaucoup d’entreprises ont un site internet où sont mentionnés l’histoire de l’entreprise, ses missions, les métiers exercés au sein de l’entreprise, ses implantations, ses valeurs.

Quel que soit votre attrait pour l’entreprise, identifiez-le et présentez-le comme un argument vous donnant envie d’y travailler. Vous prouverez ainsi votre intérêt pour l’entreprise.

Votre intérêt est votre atout

Convaincre un recruteur n’est pas seulement une histoire d’expérience et de compétences. Convaincre un recruteur, c’est lui montrer que le poste et l’entreprise vous intéressent. Pourquoi? Parce qu’un candidat intéressé par son métier et son entreprise est un candidat qui s’investira. C’est un candidat qui aura envie de bien travailler, de faire du bon travail. C’est un candidat qui sera heureux, fier de travailler dans son entreprise.

Beaucoup de recruteurs aujourd’hui recherchent cet intérêt. Et ils ne le trouvent pas systématiquement lors des entretiens d’embauche. J’échange d’ailleurs régulièrement avec des recruteurs qui n’ont pas sélectionné des candidats malgré leurs compétences. La raison évoquée: « Il ne semblait pas motivé, pas intéressé par le poste« .

Les recruteurs savent en effet qu’embaucher un candidat compétent mais peu intéressé est très risqué. Ce candidat partira peut-être dès qu’il trouvera une meilleure opportunité. Il partira peut-être parce que le travail ne lui plaira pas. Peut-être sera-t-il régulièrement absent.

Les candidats intéressés et capables d’expliquer leur intérêt ne se rencontrent pas à chaque entretien. Cet intérêt est un atout recherché. Si vous appliquez mes conseils, vous parviendrez à montrer votre intérêt et vous mettrez ainsi des chances de votre côté d’obtenir le poste même si vous n’avez jamais travaillé.


Cliquez ici pour obtenir GRATUITEMENT l’ebook « Recherche d’emploi: 45 conseils pour éviter les erreurs »

→ Cliquez sur l’image ci-dessus pour voir la vidéo

A lire aussi

Recevez un ebook OFFERT pour éviter les erreurs pendant votre recherche d'emploi

Avec cet ebook, je vous dévoilerai gratuitement les erreurs fréquentes des candidats et comment être efficace pour accéder rapidement à un emploi.

Retour haut de page