Comment trouver un job alimentaire sans perdre de temps ?

Vous recherchez un emploi pour payer vos factures ? Vous ne cherchez pas le métier idéal mais une solution indispensable  pour avoir de l’argent sur votre compte bancaire jusqu’à la fin du mois ?  Vous cherchez donc ce que l’on appelle un job alimentaire.

Candidater à un emploiPour améliorer votre situation, vous avez peut-être envoyé des candidatures. Vous avez déposé des CV. Vous avez demandé aux personnes de votre entourage si elles connaissaient des endroits où postuler ou même de faire passer votre CV. Et rien. Pas de réponse. Pas d’appel.

Cette frustration de vouloir tant travailler, d’en avoir besoin, d’être prêt à faire n’importe quel métier, même difficile du moment qu’il y a un salaire à la fin du mois, je la connais bien. Je l’ai vécue par le passé. Il m’est arrivé d’envoyer des candidatures par centaines. Je prenais du temps pour préparer une lettre et un CV. Quand ça me convenait, j’envoyais cette candidature à toutes les entreprises pour lesquelles je savais que je pourrais faire l’affaire. Je savais que j’en avais les capacités et surtout la détermination. Mais souvent je n’avais aucune réponse : c’était vraiment décourageant ! Ca m’a beaucoup interrogée: comment je pouvais envoyer autant de candidatures et avoir zéro réponse? Pourquoi les entreprises ne se donnaient-elles même pas la peine de me dire non, de m’écrire que ma candidature n’était pas retenue? Pour moi c’était pourtant la moindre des choses, un respect minimum. Et j’aurais vraiment voulu savoir à l’époque pourquoi ça ne marchait!

Aujourd’hui, mon expérience dans le domaine de l’insertion socioprofessionnelle me permet de dire que cette façon de faire n’est pas la bonne. Cela ne sert à rien d’envoyer des candidatures identiques par dizaines ou par centaines. Les candidatures envoyées de cette manière sont trop générales. Elles n’expliquent pas pourquoi on veut vraiment faire un métier et travailler dans l’entreprise où l’on a postulé. Elles ne mettent pas en avant les compétences et qualités liées à un poste en particulier. Alors forcément, ces candidatures ne suscitent pas l’intérêt d’un recruteur. De fait, cela amène juste à dépenser de l’énergie, du temps, parfois de l’argent et ça use la motivation.

Pour ne pas en arriver là, il faut postuler efficacement. Pour être efficace, il faut procéder avec méthode. Et voici la méthode que je vais vous présenter dans cet article:

  • adapter son CV
  • cibler les métiers qui recrutent
  • se démarquer des autres candidats
  • optimiser son temps

1 CV = 1 métier

Cibler un métier signifie se concentrer sur un métier à la fois lorsque l’on cherche un emploi. Même si vous voulez postuler à plusieurs métiers, vous devez créer un CV par métier. Si deux métiers vous intéressent, alors vous aurez deux CV. Mais ne vous inquiétez pas, ça ne prend pas beaucoup de temps en plus. En fait, vous allez au final gagner du temps car vous allez candidater moins pour candidater mieux.

Une fois le métier défini, faîtes-le apparaître clairement dans votre CV grâce à un titre. Le titre d’un CV correspond au métier pour lequel vous postulez, soit parce que vous y avez de l’expérience, soit parce que c’est votre projet professionnel. Dans ce dernier cas, indiquez la mention « projet » avant le titre. Cela permettra au recruteur de comprendre de suite que, même si vous n’avez pas d’expérience professionnelle dans ce métier, vous avez néanmoins de la motivation pour l’exercer.

Le titre est très important car c’est la première chose que le recruteur va voir sur votre CV. Il faut donc qu’il comprenne immédiatement que votre CV peut l’intéresser. Si votre titre correspond à un métier pour lequel le recruteur a des besoins en personnel, alors ça l’intéressera.

Deuxième chose importante : faîtes ressortir vos compétences en lien avec le métier. Si vous avez de l’expérience dans le métier ciblé, mettez en avant vos compétences techniques. Il s’agit par exemple des machines, des outils, des techniques utilisées ou encore des tâches effectuées.

Si vous n’avez pas d’expérience dans le métier ciblé, cela ne veut pas dire que vous n’avez pas de compétence. Tout le monde a des compétences. Mais tout le monde n’acquière pas ses compétences de la même manière. Pour montrer de quoi vous êtes capable, valorisez vos compétences transférables. Ces sont les compétences développées dans un métier et pouvant être réutilisées dans un autre. Imaginez par exemple un comptable postulant pour un projet d’aide à domicile. A priori, les deux métiers n’ont rien à voir l’un avec l’autre. Pourtant, quelles compétences sont nécessaires à un comptable ? Des compétences techniques bien sûr. Mais pas uniquement. Un comptable se doit d’être vigilant, minutieux et doté du sens des responsabilités. Ne faut-il pas aussi être vigilant, minutieux et responsable pour s’occuper d’une personne âgée ou handicapée à son domicile, pour lui porter les soins nécessaires, veiller à ce qu’elle ne manque de rien, transmettre les informations importantes et faire face aux imprévus ?

Les compétences transférables, ce sont aussi les compétences développées grâce à une activité bénévole ou aux responsabilités que vous assumez dans votre vie personnelle. Imaginez par exemple une mère au foyer qui décide de se lancer dans la vie active une fois que ses enfants sont en âge d’aller à l’école. Elle n’a jamais travaillé. Pourtant, gérer son quotidien demande de l’organisation. S’occuper d’enfants requière aussi de la patience et de la pédagogie.

Ces compétences, réutilisables dans plusieurs situations et métiers, sont davantage liées au comportement et à la personnalité du candidat. Elles n’en restent pas moins très importantes sur le terrain professionnel, et avant cela, pour le recruteur. Car en effet, pour 60% des employeurs, les compétences comportementales sont plus importantes que les compétences techniques.[1] Pourquoi ? Si un bon candidat a besoin d’apprendre à maîtriser une compétence technique, il est possible de le former sur le terrain. En revanche, si un candidat, même compétent techniquement, ne sait pas s’entendre avec d’autres personnes ou encore n’est pas ponctuel, l’apprentissage ne pourra pas se faire sur le terrain. Un recruteur ne prendra pas le risque d’embaucher quelqu’un qui sera régulièrement en retard. Car lorsqu’un salarié est en retard, il faut trouver quelqu’un d’autre pour faire son travail. Ou alors, le travail prend du retard et l’entreprise risque d’avoir des clients mécontents et même de perdre de l’argent. Le recruteur ne prendra pas non plus le risque d’embaucher quelqu’un qui ne saura pas avoir de bonnes relations de travail avec ses collègues. Des salariés qui ne s’entendent pas, des salariés qui se disputent, ce sont des salariés moins concentrés sur le travail. Ce sont des salariés qui risquent de renvoyer une mauvaise image de l’entreprise. Au final, ce sont des salariés qui feront peut-être perdre de l’argent à l’entreprise.

Recruter n’est pas une tâche facile. C’est pourquoi les recruteurs cherchent des compétences techniques et comportementales bien précises leur permettant de se dire qu’ils ont fait le bon choix. C’est-à-dire, le candidat qui saura faire le travail demandé et avoir une attitude professionnelle.

N’oubliez pas une autre chose importante : 1 CV = 1 métier. Par conséquent, si vous souhaitez postuler pour plusieurs métiers différents, réalisez un CV pour chaque métier. Peu de choses seront à changer si ce n’est le titre et les compétences. Ca vous prendra un peu de temps supplémentaire mais cela en vaut la peine car vous aurez un CV adapté.

A l’inverse, si vous ne le faites pas, vous mettrez en échec votre candidature. J’ai vu beaucoup de demandeurs d’emploi faire l’impasse sur cette adaptation du CV. Ils gagnaient quelques minutes en envoyant par exemple leur CV intitulé « manutentionnaire » pour une offre d’emploi de livreur. Dans ce cas, les recruteurs traitent rarement ce type de candidatures. Un CV mal titré laisse penser que le candidat n’est pas sûr de ce qu’il veut faire ou qu’il s’est trompé. Ca montre aussi que le candidat ne prend pas le soin ni le temps d’envoyer une candidature correspondant au métier figurant sur l’offre d’emploi.

Cibler les métiers en tension

Si vous ne savez pas quel métier cibler ou si vous voulez accéder à un emploi rapidement, misez sur ce que l’on appelle les métiers en tension. Il s’agit des métiers pour lesquels il est difficile de recruter. Par conséquent, il y a de nombreuses offres à pourvoir.

Pas facile de savoir quels sont ces métiers ? Au contraire! Car pour déterminer les métiers en tension, Pôle emploi envoie chaque année un questionnaire à près de 1,6 million d’entreprises. Cela permet de connaître les besoins en main d’oeuvre. Autrement dit, de savoir quels sont les besoins en recrutement. Et ces données sont accessibles à tous. D’ailleurs, voici une liste[2] des 15 principaux métiers en tension en 2018. A côté de chaque métier figure le nombre de  recrutements prévus (hors métiers saisonniers et projets de recrutement non saisonniers) :

  • Agents d’entretien de locaux: 77 740
  • Aides à domicile et aides ménagères:  51 632
  • Aides et apprentis de cuisine, employés polyvalents de la restauration: 49 410
  • Aide-soignants: 45 501
  • Ingénieurs et cadres d’études, R&D en informatique, chefs de projet informatique: 42 061
  • Employés de libre service: 35 675
  • Serveurs de café restaurant: 33 006
  • Secrétaires bureautique et assimilés: 32 433
  • Ouvriers non qualifiés de l’emballage et manutentionnaires: 30 691
  • Artistes (musique, danse, spectacle): 29 569
  • Attachés commerciaux: 29 191
  • Professionnels de l’animation socioculturelle: 27 935
  • Agents administratifs divers: 25 218
  • Conducteurs et livreurs sur courte distance: 24 447
  • Conducteurs routiers: 24 063

Dans cette liste figurent plusieurs métiers accessibles sans diplôme ni qualification. Dans ce cas, les recruteurs ne vont pas rechercher une formation ou une compétence technique sur votre CV. Ils vont s’intéresser à votre personnalité et à vos aptitudes. Les compétences comportementales et transférables vont donc être essentielles.

Se déplacer

Faire une bonne candidature, une candidature qui intéresse en donnant les informations importantes c’est bien. Se démarquer quand on recherche un emploi et faire qu’un recruteur se souvienne de vous, c’est encore mieux.

J’ai rencontré beaucoup de demandeurs d’emploi qui essayaient de se démarquer en mettant de la couleur sur un CV ou en utilisant certains arguments dans leur lettre de motivation. Mais tout cela reste du papier. Ca reste une candidature parmi les autres candidatures. Au mieux, elle finira en haut de la pile de candidatures.

Pour qu’un recruteur se souvienne de vous, un moyen efficace est de se déplacer en entreprise. Imaginons par exemple que vous vouliez postuler comme aide ménagère. Le fait de vous rencontrer va permettre au recruteur de voir votre présentation, votre sourire et d’échanger avec vous. Cela lui donnera des informations essentielles car il recherche justement une personne dotée de savoir-être et sachant se montrer agréable. Autre exemple : imaginons que vous ayez le permis de conduire et que vous souhaitiez postuler comme conducteur livreur. C’est un métier où vous devez constamment être au contact du public. Vous voir et échanger avec vous va de suite permettre au recruteur de constater que vous disposez de certaines qualités qu’il recherche : courtoisie, bonne présentation.

En procédant ainsi, votre candidature fera la différence par rapport à toutes les autres candidatures reçues par courrier ou par mail. Le recruteur se souviendra de vous car il vous aura rencontré. Si vous soignez votre présentation, il pourra voir des compétences qui l’intéresse pour le poste à pourvoir et vous imaginer sur ce poste.

Sélectionner les bons critères de recherche

Rechercher un job alimentaire revient souvent à postuler pour des métiers pour lesquels on n’a pas d’expérience. Sélectionnez donc le critère « débutant accepté » ou « moins d’un an d’expérience » pour ne faire ressortir que les offres qui vous correspondent. Cela vous évitera de postuler à des offres pour lesquelles vous n’avez pas le profil. Cela vous évitera aussi de trouver des offres qui vous intéressent pour au final ne pas pouvoir postuler.

Pour les autres critères, ne soyez pas trop sélectif. Pour les types de contrat par exemple (CDI, CDD, intérim…) ne sélectionnez pas de critère car ça risque de trop limiter le nombre d’offres qui vous sera proposé. Même si vous avez une préférence pour un type de contrat, ne pas sélectionner vous permettra de faire ressortir toutes les offres, quel que soit le contrat. Et peut-être que parmi ces offres se trouvera la bonne offre.

Même remarque pour le temps de travail (temps plein, temps partiel). Si vous n’avez pas de contraintes, ne sélectionnez pas. Vous verrez ainsi plus d’offres et aurez ainsi plus de chance d’en trouver une qui vous convient et pour laquelle votre profil intéressera le recruteur.

[1] Diplômes, compétences techniques ou comportementales : quelles sont les principales attentes des entreprises ?, Eclairages et synthèses n°42, http://www.pole-emploi.org/
[2] Enquête Besoins en Main-d’Oeuve 2018, http://statistiques.pole-emploi.org/bmo/

Cliquez ici pour obtenir GRATUITEMENT l’ebook « Recherche d’emploi: 45 conseils pour éviter les erreurs »

→ Cliquez sur l’image ci-dessus pour voir la vidéo

A lire aussi