Recrutement et discrimination : comment ça se passe vraiment ?

J’ai entendu tellement de candidats me dire qu’ils ne seraient pas recrutés parce qu’ils sont trop jeunes, trop vieux, maghrébins, noirs, femmes, mères…

Le risque d’être discriminé est aujourd’hui largement associé à l’entretien d’embauche. Les mauvaises expériences sont nombreuses. Que les candidats les aient vécues directement ou entendues par d’autres, ils les connaissent. Non pas que ce soit admis ou accepté. Les candidats le savent d’ailleurs, ce n’est ni éthique, ni légal. C’est juste là. C’est réel. Ils s’y préparent.

Mais plutôt que de parler de situations discriminantes, de comportements malveillants de certains recruteurs ou encore du cadre légal, je préfère vous montrer les choses sous un autre angle. On ne peut pas forcer les gens à bien se comporter. En revanche, il est possible de déconstruire certaines idées, au moins à l’échelle d’un candidat.

 

Trop jeune

jeune-femme-recherche-emploi

Vous êtes jeune et craignez qu’on vous imagine peu investi, irrespectueux des horaires, des consignes, dénué de savoir-être et de professionnalisme ?

Pour déconstruire ces stéréotypes:

  • préparez votre entretien: questions, infos sur l’entreprise, votre motivation à obtenir le poste: montrez que vous connaissez le métier, que votre candidature est réfléchie et que vous n’êtes pas là par hasard
  • choisissez une tenue appropriée à la situation et au métier visé pour soigner votre image
  • arrivez en avance à votre entretien: c’est la meilleure preuve de votre ponctualité au travail
  • adoptez une posture et un vocabulaire professionnels pour mettre en relief votre maturité

👉 N’oubliez pas: votre jeune âge peut aussi être associé à l’énergie, la motivation, l’envie de s’investir, de faire ses preuves, la disponibilité.

 

Trop vieux

50 ans, 60 ans ou plus ? Vous vous dîtes que le recruteur n’engagera pas quelqu’un qui est proche de la retraite, moins dynamique qu’en début de carrière et peut-être en décalage avec la technologie ou les évolutions du métier ?

Pour déconstruire ces stéréotypes:

  • continuez à vous informer sur votre métier et votre secteur d’activité pour montrer que vous n’êtes pas dépassé
  • prévoyez des exemples de réussites, de projets réalisés, d’objectifs atteints pour mettre en avant votre savoir-faire
  • faîtes le point sur vos évolutions au fil de votre parcours, vos prises de conscience, vos progrès pour marquer l’enrichissement lié à votre expérience

👉 N’oubliez pas: votre âge peut aussi être associé au savoir-être, à la valeur travail, à la capacité de prendre du recul, de garder votre sang-froid

 

Les origines

origines et discrimination

Des compétences, de l’expérience, une attention particulière à votre posture, une préparation en amont de vos entretiens et pourtant les refus sont nombreux. Souvent, vous ne dépassez même pas l’étape du CV. Vous vous dîtes que vos origines ont sûrement un lien et que les recruteurs se portent davantage sur des personnes ayant un nom à consonance française ou une peau plus claire que la vôtre ? 

Pour déconstruire ces stéréotypes:

  • utilisez des termes professionnels pour montrer que vous maîtrisez le vocabulaire du métier et n’aurez pas de difficulté de compréhension
  • tenez-vous à jour des protocoles, normes, évolutions de votre domaine professionnel pour rassurer sur votre connaissance du métier tel qu’il se pratique en France
  • cernez les avantages de vos origines par rapport au métier visé: capacité à vous exprimer dans une autre langue, capacité d’adaptation…

👉 N’oubliez pas: vos origines peuvent aussi être associées à l’ouverture d’esprit, l’aisance relationnelle, la richesse et la complémentarité de votre parcours et de votre profil 

 

Le sexe

Certains métiers sont spontanément associés soit à des hommes, soit à des femmes: l’un ou l’autre mais pas les deux. Il suffit d’écouter comme nous en parlons: avez-vous l’habitude de dire une chauffeuse, un esthéticien, une garagiste ou encore un secrétaire ? En fonction du métier ciblé, vous vous dîtes que le recruteur (ou la recruteuse) privilégiera forcément la candidature d’une personne de l’autre sexe ?

Pour déconstruire ces stéréotypes:

  • préparez votre entretien pour mettre en valeur vos compétences et donc votre capacité à occuper le poste
  • cernez vos faiblesses et trouvez vos atouts pour les pallier. Par exemple, vous êtes une femme et visez un métier physique: à défaut d’avoir la même capacité au port de charges que les hommes, vous savez peut-être faire preuve d’ingéniosité et de débrouillardise pour mener à bien votre travail. Ou encore, vous êtes un homme et visez un métier d’accueil, d’écoute: à défaut de recevoir la confiance souvent naturellement accordée aux femmes, vous pouvez vous exprimer avec calme, bienveillance pour rassurer et témoigner de votre empathie.

👉 N’oubliez pas: votre candidature à contre-courant des pratiques habituelles peut aussi être associée à la diversité, la mixité, l’équilibre dans une équipe ainsi que l’enrichissement des points de vue et pratiques

 

Vie de famille

Enfants, crèche, école, maladie, vacances scolaires rythment votre quotidien de parent. Vous vous dîtes que le recruteur imaginera que vous serez régulièrement absent ou en retard sur votre lieu de travail et qu’il préfèrera une personne plus disponible ?

Pour déconstruire ces stéréotypes:

  • organisez-vous de manière à pouvoir partir tôt le matin, rentrer après la sortie des classes pour prouver que vous n’aurez pas de contrainte horaire
  • prévoyez des solutions en cas de difficulté, d’imprévus pour rassurer le recruteur et montrer votre capacité d’anticipation 

👉 N’oubliez pas: votre rôle de parent peut aussi être associé à des compétences d’organisation, de gestion des imprévus et du stress, d’accompagnement et d’écoute

 

Agir et réagir

Les exemples sont encore nombreux. Mais réfléchir à la manière d’agir et de réagir m’intéresse davantage et me semble plus pertinent pour avancer.

Candidats, si vous pensez être victimes de discrimination:

  • prenez du recul, analysez la situation dans son ensemble: l’attitude du recruteur tout au long de l’entretien ou encore les différentes questions posées
  • discutez-en pour avoir un autre point de vue. N’hésitez pas à vous référer à des associations qui sauront vous conseiller et vous guider ou à contacter le Défenseur des droits
  • renseignez-vous pour bien comprendre ce qu’est une discrimination au sens juridiquedu terme, les critères de discrimination reconnus par la loi et connaître vos droits
  • relativisez: ne pas avoir un poste qui vous amènerait à côtoyer des personnes dont vous n’appréciez ni l’attitude ni l’état d’esprit est une maigre perte et surtout l’opportunité de vous épanouir ailleurs

Recruteurs, être professionnel c’est aussi savoir prendre du recul sur soi et ses pratiques:

  • si poser des questions fait partie intégrante de votre travail, accepteriez-vous vos propres questions si elles vous étaient posées par les candidats ? Imaginez: votre âge, l’origine de votre nom, vos projets de mariage, de grossesse… Comment réagiriez-vous à la place des candidats ? Si les mots “inapproprié”, “déplacé”, “hors-sujet”, “irrespectueux” vous viennent à l’esprit, il est grand temps de repenser vos questions
  • vous pensez que vos propos n’ont rien d’illégal ou d’immoral puisque vous avez toujours pratiqué ainsi et que d’autres le font tout autant que vous: vérifiez du côté de la loi, juste pour être sûr(e)
  • demandez-vous si vous posez certaines questions à tous les candidats ou juste à une catégorie de candidats. Dans ce dernier cas, certaines de vos questions n’ont sans doute pas lieu d’être.
  • si vos entretiens se passaient en présence d’un collègue ou s’ils étaient filmés, qu’est-ce qui changerait dans votre attitude, dans votre approche ? Interrogez-vous quant à l’impact de cet écart sur le candidat et sur votre intégrité.

 

En attendant l’entretien

Vous avez à présent des conseils et bonnes pratiques pour faire face à différents stéréotypes et situations discriminantes. Mais au final, en aurez-vous besoin ? Qui vous dit que le recruteur sera influencé par des critères liés à votre personnalité ou votre situation personnelle ? 

Anticiper est une bonne chose. Mais se projeter sur l’entretien et l’attitude du recruteur doit aussi pouvoir s’envisager de façon positive. Vous avez peut-être rencontré ou entendu des situations négatives, voire inacceptables. Mais ce recruteur que vous allez rencontrer prochainement n’est pas celui qui vous a fait passer vos précédents entretiens. Ce n’est pas celui qui vous a choqué par ses propos ou heurté par son attitude. Ce recruteur que vous allez rencontrer, vous ne le connaissez pas. Comment avoir un avis dans ce cas? Comment pourriez-vous savoir avant de voir et d’expérimenter ?

De la même manière que vous souhaitez peut-être que le recruteur vous laisse votre chance, laissez-lui également l’opportunité de vous montrer qui il/elle est. Si certains candidats n’ont pas l’attitude appropriée en entretien, ça n’est pas vous. Et bien, tous les recruteurs ne sont pas non plus froids, insensibles, centrés uniquement sur leurs objectifs. Les recruteurs bienveillants, respectueux et soucieux de rendre l’expérience candidat positive existent. Ne pas l’envisager, c’est tendre vers le stéréotype.

En plus, vous focaliser sur l’image négative que le recruteur pourrait avoir de vous ou même la discrimination dont vous serez peut-être victime, c’est vous enfermer dans une vision négative. Le risque: c’est de vous persuader que ça va arriver

Alors oui une question peut vous surprendre, vous étonner, vous heurter. Libre à vous de verbaliser votre surprise, de demander l’objectif de la question, le lien avec le poste. Voire même de mettre fin à l’entretien. 

Mais retenez qu’à trop penser discrimination, vous risquez d’être vous-même négatif, de renvoyer de l’hostilité, d’être sur la défensive et de ne pas montrer le plus important: vous, votre envie d’avoir le poste, les compétences que vous avez pour cela.

 

Ceci pourrait aussi vous intéresser

Retour haut de page
Rechercher un emploi sans faire d'erreurs

Recevez un ebook OFFERT pour éviter les erreurs pendant votre recherche d'emploi